Oui à la démocratie, mais à quel prix?

Publié le par Farah's podcast

 


     Ce qui me révolte aujourd'hui dans la politique française,c'est le manque de recul de certains acteurs de cette politique et l'instinct typiquement français du tapage de poing sur la table et de l'opposition radicale aux propos du gouvernement.Il faut une bonne fois pour toute se poser les bonnes questions:est-ce qu'il est bon pour la France,pour les Français, qu'à chaque renversement de  gouvernement, les réformes du précedent gouvernement soient balayées d'un revers de main?

 

     Nous élisons des personnes qui ne font que régresser le pays.Et on se demande pourquoi les Français sont ceux qui consomment le plus d'anti-dépresseurs dans le monde...Comment peut-on supporter un Dominique Strauss-Kahn qui affirme que si son parti est aux responsabilités aux prochaines échéances présidentielles,les réformes sur l'emploi du gouvernement Villepin seront envoyer directement à la poubelle?Ce jeu que jouent la gauche et la droite depuis des années ne peut que renforcer,d'une l'abstention,et de deux les extrêmes(gauche et droite).

 

     Une autre chose me désole:l'Unef.Le syndicat étudiant le plus puissant,pour qui j'ai voté aux élections de mon université.Il représente donc les étudiants.Et il organise avec les partis de gauche une manifestation le 7 février contre le Contrat Première Embauche(C.P.E.).J'avoue qu'au départ j'étais assez réticente par rapport à ce projet du gouvernement.Mais en y pensant,je l'ai trouvé plutôt intéressant vu les nouvelles garanties qu'il propose,même si je trouve que le fait que le patron peut licencier son employé sans raison est inacceptable,puisqu'il ne permet pas au jeune de comprendre ces éventuelles erreurs,et qu'il n'aide pas à l'instauration d'une confiance entre patrons et salariés.Mais dans le fond,ce contrat permettra à des entreprises de créer des emplois et à des jeunes d'en trouver.Même s'il est évident que cette réforme est mue par des ambitions présidentielles,il n'empêche qu'elle permettra de faire bouger un temps soit peu les choses.Et l'opposition de gauche,même si son rôle est de taper du poing,de décrier les propositions gouvernementales,devrait à certains moments la mettre en veilleuse lorsqu'elle ne propose rien qui ne vaille mieux.Un CDI pour tout le monde,je veux bien dans un monde merveilleux socialiste,mais pas dans la réalité...La gauche se frotte les mains,le boulot a été maché,il reste plus qu'à trouver LE candidat pour chaque parti et c'est dans la poche man!(je précise que je ne suis ni une "jaune",ni une "rouge",je ne suis plus sûre de ce dont je crois en fait...)

 

     Il faut néanmoins que M. de Villepin ouvre un dialogue social,pour qu'on puisse enfin retrouver un semblant de calme dans notre cher pays...et surtout dans nos facs.J'attends de voir ce qu'il va dire au journal de TF1le dimanche 12 mars 2006. J'espères que ce ne seront pas que des conneries qui sortiront de son bec...A suivre...

Publié dans Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article